Le cornichonnel

 

Si j’étais un cornichon…

Je sentirais le vinaigre.

Je perdrais un membre de ma famille à chaque raclette.

Je serais boutonneux et serré dans mon pot. Mes frères et moi serions trop à l’étroit et vous nous mangeriez. Vous nous croqueriez à pleines dents.

Je pousserais dans votre jardin, vous viendriez nous arroser pour finalement nous mettre en conserve. Nous serions maltraités, alors nous irions manifester. Mais malgré notre protestation, vous nous dégusteriez. Juste après, nous nous retrouverions dans votre estomac, et nous vous ferions vomir.

Nous finirions dans les toilettes.

L’histoire des 8H sur le conditionnel